Wednesday 12 December 2018
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 22 days ago

Democratic Republic of the Congo: Ebola en RDC : le PAM poursuit son aide malgré les dernières attaques meurtrières à Beni

Source: UN News Service Country: Democratic Republic of the Congo
Après les attaques mortelles perpétrées vendredi dans la ville de Beni, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a indiqué qu’il maintient son aide alimentaire et logistique dans le cadre de la riposte contre le virus Ebola. « Nous ne pouvons-nous permettre aucune perturbation de nos opérations de sauvetage », a déclaré mardi le porte-parole du PAM, Hervé Verhoosel, lors d’un point de presse à Genève. Dans la ville du Nord-Kivu, deux hôtels hébergeant des employés internationaux du PAM et d’autres membres du personnel de l’ONU ont été pris pour cible lors d’une attaque vendredi contre une base abritant des troupes de maintien de la paix de l’ONU. « Certains, dont 17 des 39 membres du personnel du PAM qui logeaient dans ces hôtels précis, ont reçu l’autorisation de s’installer temporairement dès samedi dans la ville de Goma », a indiqué M. Verhoosel. Le personnel humanitaire onusien a commencé à rentrer mardi à Beni. « Et la plupart des quelque 400 membres du personnel de l’ONU basés à Beni dans le cadre de la riposte à Ebola sont restés dans la ville après l’attaque et continuent de travailler », a dit aux médias le porte-parole du PAM. Des vivres fournis aux contacts enregistrés pour limiter le risque de propagation du virus Ebola Le PAM a fermement condamné les violences dans l’est de la RDC et exhorté toutes les parties à respecter le droit international humanitaire. Les organismes humanitaires insistent sur le fait que « tout retard dû à l’insécurité » menacerait de ralentir les efforts visant à limiter la propagation d’Ebola. « Par conséquent, nous nous joignons à nos collègues de l’OMS et d’autres agences pour exhorter toutes les parties à faciliter le travail de nos équipes et de nos travailleurs humanitaires qui sont là pour sauver des civils, mettant leurs propres vies en danger », a fait remarquer M. Verhoosel. La crise humanitaire liée à Ebola se produit dans une région affichant déjà des indicateurs de santé et de nutrition chroniquement médiocres. Avec une population d’environ 8 millions d’habitants, le Nord-Kivu est la deuxième province la plus peuplée de RDC. 1 million de personnes déplacées à l’intérieur du pays vivent dans cette province en raison de la guerre et de la violence. Des personnes vulnérables qui ont besoin d’une assistance humanitaire. Le PAM appuie la riposte à Ebola avec le transport et le stockage de matériel de santé et la construction de chambres sûres pour accueillir les équipes d’intervention médical. L’agence onusienne fournit également une aide alimentaire aux personnes touchées par le virus (cas confirmés ou suspectés) et qui reçoivent des soins médicaux. L’aide alimentaire est également fournie aux contacts enregistrés pour limiter le risque de propagation de l’épidémie en limitant les mouvements de population en quête de la nourriture. La distribution d’aide alimentaire encourage ainsi les personnes qui auraient été en contact avec des personnes touchées par Ebola à se présenter pour se faire enregistrées. Les rations alimentaires familiales sont distribuées hebdomadairement à domicile pendant quatre semaines, assurant ainsi la couverture de la période d’observation de 21 jours. Des rations sont également fournies aux agents de santé et au personnel médical en première ligne dans la riposte au virus. Depuis août, le PAM et son ONG partenaire Caritas ont fourni une assistance alimentaire et nutritionnelle à environ 60.000 personnes. L’objectif de l’agence onusienne est d’arriver à atteindre 20.000 personnes par mois pendant toute la durée de la réponse à Ebola. Reprise dimanche de la campagne de vaccination à Beni Concernant la situation épidémiologique du virus Ebola, le rapport du Ministère congolais de la santé et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en date du 18 novembre fait état de 373 cas cumulés depuis le début de l’épidémie. Dans ce lot, 326 cas sont confirmés et 47 sont probables. Au total, 216 décès ont été enregistrés (169 confirmés et 47 probables) et 108 personnes ont été guéries. Le gouvernement de la RDC fait état de 72 cas suspects en cours d’investigation. Les autorités congolaises indiquent avoir repris la campagne de vaccination à Beni depuis dimanche. Depuis le début de la vaccination en août dernier, plus de 32.000 personnes ont été vaccinées, dont près de 16.000 à Beni.

Related news

Latest News
Hashtags:   

Democratic

 | 

Republic

 | 

Congo

 | 

Ebola

 | 

poursuit

 | 

malgré

 | 

dernières

 | 

attaques

 | 

meurtrières

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources