Wednesday 16 October 2019
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 5 days ago

Democratic Republic of the Congo: Ituri - Rapport hebdomadaire de monitoring de protection | Période : du 29 septembre au 5 octobre 2019

Source: INTERSOS, UN High Commissioner for Refugees Country: Democratic Republic of the Congo
Résumé 178 incidents de protection, y compris de violences sexuelles et basées sur le genre, commis contre 42 femmes, 18 filles, 107 hommes et 11 garçons, ont été documentés au cours de cette semaine, contre 131 incidents la semaine précédente. Il se dégage une hausse de 47 incidents, soit 26%. Les pillages (56 cas) et les coups et blessures (45 cas) ont été les incidents les plus documentés au cours de cette période. Cette hausse fait suite, non seulement aux exactions (coups et blessures, pillages et arrestations arbitraires) attribuables à certains éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) contre les civils dans les zones où ils sont déployés pour lutter contre les groupes armés dans les territoires de Djugu et Mambasa , mais aussi aux exactions (16 cas de pillages, 14 cas de coups et blessures, 4 cas de meurtres) dont des civils sont victimes de la part d’inconnus. Les territoires les plus affectés par ces incidents sont ceux de Mambasa (58 cas) et Djugu (52 cas). En ce qui concerne les auteurs présumés des incidents, les éléments des FARDC ont commis 41 incidents et les inconnus 37 incidents. Il se dégage également une hausse des incidents attribuables aux inconnus, de 3 à 37 cas, et aussi des présumés miliciens de la Force de Résistance Patriotique de l’Ituri (FRPI), de 14 à 27 cas. Ces incidents sont commis par certains miliciens qui n’ont pas rejoint le site de pré-cantonnement. A l’inverse, on assiste notamment à la baisse des cas d’incidents commis par les groupes armés non identifiés dans le territoire de Djugu (7 cas documentés au cours de cette période). Cette baisse est liée à la multiplication des patrouilles des FARDC et aux sensibilisations menées par les autorités et leaders communautaires du territoire de Djugu en faveur de la paix. Consécutivement à la relative accalmie observée dans certaines localités (Tchomia, Joo et Kafe) du territoire de Djugu et la reprise des activités scolaires, un mouvement de retour des Congolais qui avaient fui vers l’Ouganda en juin 2019 continue d’être enregistré dans le territoire de Djugu. Ces Congolais avaient fui l’insécurité entretenue par des hommes armés non identifiés dans ce territoire. 14 cas de viols ont été rapportés au cours de cette période, dont 13 sur des filles et un sur une femme. Dix survivantes ont été orientées dans des structures médicales pour prise en charge dans le délai de 72 heures : Rety (deux cas), Jiba (deux cas), Tchomia (deux cas), Niania (un cas), Fataki (un cas) et Komanda (deux cas). Quatre cas, dont un cas de la localité Biti, un cas de Jupalonya, un cas de Ndrele et un cas de Jupulobo ont bénéficié de Kits PEP. Douze cas ont été commis par des civils, un cas par un élément de la Police Nationale Congolaise (PNC) et un autre cas par un inconnu.


Latest News
Hashtags:   

Democratic

 | 

Republic

 | 

Congo

 | 

Ituri

 | 

Rapport

 | 

hebdomadaire

 | 

monitoring

 | 

protection

 | 

Période

 | 

septembre

 | 

octobre

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources