Tuesday 21 January 2020
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 1 month ago

Democratic Republic of the Congo: Maladie à virus Ebola - République démocratique du Congo Bulletin d’information sur les flambées épidémiques, 5 décembre 2019

Source: World Health Organization Country: Democratic Republic of the Congo
Neuf nouveaux cas confirmés ont été signalés du 27 novembre au 3 décembre dans le cadre de la flambée de maladie à virus Ebola (MVE) qui touche actuellement les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Cette semaine, les cas confirmés ont été notifiés dans les zones de santé de Mandima (56%, n=5) et Mabalako (44%, n=4) Au cours des deux dernières semaines, la violence, les troubles civils généralisés et des attaques ciblées ont gravement perturbé la riposte contre la maladie à virus Ebola et restreint l’accès aux communautés touchées dans plusieurs endroits. Par conséquent, plusieurs activités essentielles pour la riposte ont perdu en efficacité. En particulier, le volume d’alertes rapportées et étudiées et le nombre de contacts enregistrés et suivis ont diminué (Figure 1, Figure 2). Le fait que le volume d’alertes émanant des zones de santé touchées soit plus faible que d’habitude a entraîné la baisse globale du nombre moyen d’alertes rapportées au cours des sept derniers jours. 96 % des 3346 alertes rapportées ont été étudiés dans un délai de 24 heures. Le pourcentage moyen global de contacts sous surveillance au cours des sept derniers jours est de 70 %, ce qui est bien inférieur à la moyenne de novembre constatée avant les événements à l’origine de l’insécurité (Figure 2). Ceci est principalement dû à une efficacité suboptimale dans certaines aires des zones de santé de Beni, Mabalako et Oicha. En effet, le pourcentage de contacts suivis est seulement de 82 % à Beni, de 68 % à Mabalako et de 42 % à Oicha. Ces chiffres augmentent lentement depuis les événements mais les fluctuations montrent que l’insécurité a encore une incidence sur les activités de riposte. Au cours des 21 derniers jours (du 13 novembre au 3 décembre), 22 cas confirmés ont été signalés dans 10 des 71 aires de santé à l’intérieur de quatre zones de santé limitrophes où la MVE est active, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri (Figure 3, Tableau 1) : : Mabalako (55%, n=12), Mandima (27%, n=6), Beni (9%, n=2), et Oicha (9%, n=2). La majorité des cas (91%, n=20) sont associés à des chaînes de transmission connues. Au cours des 21 derniers jours, une proportion plus élevée de cas (31%, n=8) que la moyenne depuis janvier 2019 (7%); ont signalé avoir potentiellement été exposés à la MVE à l’occasion d’obsèques ; ceci est dû à la présence de deux grappes de cas communautaires distinctes dans les aires de santé de Lwemba (six cas) et de Bingo (deux cas), liées à l’inhumation de deux cas probables. Au 3 décembre, 3313 cas de MVE au total avaient été notifiés (Figure 4), à savoir 3195 cas confirmés et 118 cas probables, dont 2207 cas mortels (taux de létalité global de 67 %). Sur le nombre total de cas confirmés ou probables, 56% (n=1866) étaient des femmes 28% (n=936) des enfants âgés de moins de 18 ans, et 5% (n=163) des agents de santé.


Latest News
Hashtags:   

Democratic

 | 

Republic

 | 

Congo

 | 

Maladie

 | 

virus

 | 

Ebola

 | 

République

 | 

démocratique

 | 

Congo

 | 

Bulletin

 | 

information

 | 

flambées

 | 

épidémiques

 | 

décembre

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources