Thursday 2 July 2020
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 1 month ago

CAR: Covid-19 : de la lutte armée à la lutte contre la pandémie

Countries: Central African Republic, Mali Source: UN News Service Dans les pays qui souffrent de conflits, la r adaptation la vie dans une soci t pacifique est un d fi, tant pour les anciens combattants que pour la communaut au sens large. Depuis l extension de la crise de la Covid-19, les Nations Unies doivent recentrer nombre de leurs programmes, qui visent r duire la violence dans les communaut s et r habiliter les combattants. Avant, je n avais pas de m tier mais, gr ce cette formation, je deviens un atout pr cieux pour mon pays , d clare Nassira Zakaria, de Kaga Bandoro, une ville de march du nord de la R publique centrafricaine (RCA). Mme Zakaria, couturi re stagiaire dans le cadre d un programme de r duction de la violence communautaire, g r par la Mission de maintien de la paix des Nations Unies en RCA, la MINUSCA, se dit heureuse de pouvoir se d tourner du conflit arm , d acqu rir de nouvelles comp tences et, surtout, d tre utile sa communaut . En fabriquant des masques faciaux, je peux contribuer la lutte contre la Covid-19 . RCA : pr venir un retour au conflit Il y a un peu plus d un an, un accord de paix a t sign par le gouvernement de la RCA et les groupes arm s du pays. Depuis lors, les progr s ont t lents et la situation en RCA, l un des pays les plus pauvres du monde, reste fragile. Les programmes de r duction de la violence communautaire sont l un des outils utilis s par les Nations Unies pour pr venir le retour au conflit et soutenir les communaut s. Le processus de paix a t entach par un manque de volont politique de la part de certains groupes arm s, mais la MINUSCA a tout de m me r ussi d sarmer et d mobiliser plus de 1 300 anciens combattants. Les projets concernent la formation professionnelle dans des m tiers tels que la plomberie, l lectricit et la construction : en RCA, quelque 3 124 personnes ont acquis de nouvelles comp tences. Aujourd hui, ces programmes sont ax s sur la pr vention de la Covid-19 : les stagiaires cousent des masques pour la population locale, fabriquent du savon, construisent des installations pour le lavage des mains, transforment des b timents en salles d isolement de la Covid-19 et en apprennent davantage sur le virus. J en sais maintenant beaucoup plus sur la Covid-19, gr ce cette formation , d clare Nabayo Rosine, membre d un programme CVR dans la ville de Bangassou, au sud-est du pays. Maintenant, je sais comment me prot ger et informer mon entourage sur la pand mie. La sant passe avant tout : quelqu un qui n est pas en bonne sant ne peut pas tre en paix . Pour Pierre Ubalijoro, chef des initiatives de d sarmement, d mobilisation et r int gration de la MINUSCA, les communaut s impliqu es dans les programmes de CVR voient leur vie s am liorer : Je pense que notre pr sence a vraiment une valeur ajout e, en raison du bilan de la guerre. Je crois que notre pr sence a contribu all ger les souffrances de la population . Les projets sur lesquels nous nous concentrons sont con us pour tre durables et faire une diff rence long terme. Par exemple, nous construisons des puits dans des zones o il y a moins d eau disponible. Le manque d eau est souvent une source de conflit intercommunautaire, donc ces projets auront un impact positif sur la communaut , bien apr s la fin de la crise de la Covid-19 . Mali : la reconstruction sous le feu Des efforts similaires visant am liorer la vie des civils sont en cours dans le cadre de la mission de maintien de la paix des Nations unies au Mali (MINUSMA), o la situation s curitaire est tr s difficile, tant pour la population locale que pour les soldats de la paix. L accord pour la paix et la r conciliation au Mali a vu un millier de soldats nouvellement int gr s d ploy s Gao, Tombouctou, Kidal et M naka, dans le cadre des premi res forces de d fense et de s curit maliennes reconstitu es dans le Nord. La violence continue et, en mai, trois casques bleus des Nations unies ont t tu s dans le nord du Mali lorsque leur convoi a t touch par une bombe en bord de route. En raison de la situation s curitaire, toutes les r gions du pays ne sont pas accessibles aux quipes de l ONU, comme l a expliqu Tahir Ali - le chef d une quipe de d sarmement, d mobilisation et r int gration (DDR) Gao, dans le nord du Mali. Dans le nord, les infrastructures sont tr s mauvaises, il faut donc une heure et demie pour parcourir 15 kilom tres, et une escorte arm e est n cessaire. Il y a aussi le risque d engins explosifs improvis s, donc vous devez faire face de nombreux d fis. Nous devrons nous rendre sur le site du projet deux ou trois fois pendant la mise en uvre, puis le revisiter une fois le projet termin pour voir quel impact il a eu. L accessibilit doit donc tre une priorit absolue . R pondre aux besoins de la population Malgr l incertitude, les programmes communautaires de r duction de la violence aident les participants acqu rir une formation professionnelle dans les domaines de l agriculture et du jardinage, de l lectrification et de la s curit , de la construction et d autres domaines con us pour r pondre aux besoins fondamentaux de la population. Sam Howard, l un des fonctionnaires des Nations Unies charg s de ces programmes, a d clar ONU Info que le fait d offrir des emplois temporaires aux jeunes les aidait ne pas se retrouver en difficult : Ces emplois les tiennent occup s et contribuent viter qu ils ne soient recrut s par des groupes criminels ou arm s. Ils contribuent galement nos efforts pour renforcer le dialogue et la r conciliation dans les diff rentes communaut s . Certains projets portent litt ralement leurs fruits et ont un impact positif. Dans la r gion, nous avons r ussi transmettre un projet, g r par des femmes et des jeunes, de cr ation d un jardin potager , a d clar M. Ali, qui a expliqu que, pour s assurer que toutes les parties de la communaut sont impliqu es, chaque initiative du programme est g r e par un repr sentant des femmes locales, et un repr sentant des jeunes. Nous avons fourni de l eau, une formation et des semences en d cembre dernier, et ils ont commenc cultiver la terre. Quand j y suis retourn en f vrier, la terre tait pleine de l gumes. Gr ce ce projet, ils peuvent maintenant subvenir leurs propres besoins et gagner de l argent en vendant le surplus . M. Ali et M. Howard ont convenu que la pand mie de Covid-19 a caus des probl mes leurs projets, certains ayant t report s l exercice suivant. D autres ont t r orient s, comme en RCA, pour impliquer les membres de la communaut dans l am lioration des mesures d hygi ne (par exemple, la production de masques faciaux). Le personnel des Nations unies distribue galement des kits anti-Covid , qui comprennent du savon, du d sinfectant pour les mains et des masques. Comme dans de nombreuses autres r gions o l ONU est pr sente, l effet est galement ressenti par le personnel de la MINUSMA. Les vols r guliers de l ONU destination et en provenance des bases r gionales ont t suspendus, a d clar M. Ali, et de nombreux membres du personnel travaillent distance. Malgr ces mesures, des cas positifs de Covid-19 ont t signal s dans les bases.


Latest News
Hashtags:   

Covid

 | 

lutte

 | 

armée

 | 

lutte

 | 

contre

 | 

pandémie

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources