Saturday 11 July 2020
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 17 days ago

DR Congo: Rapport mensuel de monitoring de protection Sud Kivu Maniema | mai 2020

Country: Democratic Republic of the Congo Sources: INTERSOS, UN High Commissioner for Refugees RESUME Comparativement au mois d avril, ce mois de mai 2020 a t caract ris par la mont e des activit s criminelles des groupes arm s, inconnus arm s et des conflits intercommunautaires. L intervention des Forces arm es de la R publique d mocratique du Congo (FARDC) dans le cadre de la s curisation des entit s n est pas pass e inaper ue. A Fizi, malgr une l g re accalmie observ e dans certaines localit s, les groupes arm s Mai Mai Yakutumba, Chanvivi et d autres hommes arm s inconnus se sont manifest s travers des braquages, incursions dans des villages. Certains affrontements entre miliciens et FARDC sont signaler. Dans le territoire de Kabambare, les incidents saillants sont les cas de viol de femmes, dont les auteurs seraient les miliciens Twa dans le secteur de Babuyu et de Kabambare. Des braquages ont aussi marqu le mois, commis par des groupes arm s inconnus ainsi que des miliciens Twa. Le territoire d Uvira a connu l activisme des groupes et hommes arm s locaux et trangers, affectant en grande partie le groupement de Kigoma au niveau des Hauts Plateaux de Marungu et des Moyens Plateaux de Katobo. Au niveau des Hauts Plateaux de Bijombo, malgr l accalmie observ e, des violations des droits en lien avec le conflit intercommunautaire ont t relev es. Elle se traduit par des repr sailles entre communaut s par groupe arm s interpos s. Le territoire de Mwenga a t marqu par l attaque des miliciens Mai Mai contre les sites des IDPs Mikenge dans le secteur d Itombwe, mais aussi par des violations (arrestations arbitraires, coups et blessures ainsi que des extorsions) commises par les FARDC et les l ments de la Police nationale congolaise (PNC) en lien avec la pand mie du COVID 19 Kasika et Kilungutwe. Ces abus seraient dus au non respect des mesures barri res.
Shabunda reste min comme le mois dernier par des incursions et des braquages de miliciens Raiya Mutomboki et Mai Mai Malaika. La faible couverture des zones par les unit s FARDC ouvre une br che aux miliciens, qui commettent des crimes pour assouvir leurs besoins de survie et de leadership. Quant Kalehe, l on a not la r organisation de la milice Nyatura apr s le retour de leur responsable dans les Hauts Plateaux. On note aussi les affrontements r p t s entre les premiers citoyens arm s et les FARDC, et entre ces derniers et les factions Raiya Mutomboki, occasionnant des violations des droits humains. Les FDLR (Front de Lib ration du Rwanda) ainsi que les membres du Conseil national pour le Renouveau et la D mocratie (CNRD) ne sont pas pass s inaper us. En somme, 1.501 cas de violations ont touch 932 civils dont (405 retourn s, soit 43,2%, 417 r sidents, soit 44,5%, 106 personnes d plac es internes soit 11,3% et 04 r fugi s soit 0,4%). Une baisse notable d au moins 317 cas s observe pour ce mois, comparativement au mois d avril dernier o 1818 cas avaient t document s. Cette baisse trouverait son explication travers les op rations de traque des groupes arm s initi es par les FARDC, notamment dans les Territoires de Kalehe, Fizi, Kabambare et Shabunda mais aussi certaines redditions faites par certains de ces groupes Kabare et Kalehe. Num riquement, les violations au droit la propri t ont occup la premi re position avec un total de (578 cas soit 36% des donn es g n rales), en second viennent les violations du droit la libert avec (470 cas, soit 32%) et les atteintes l int grit physique en troisi me lieu avec (345 cas soit 25% des violations). A la quatri me position viennent les violences sexuelles avec un total de 108 cas soit 07%. Les principaux auteurs pr sum s restent comme le mois pr c dent les Ma Ma avec 915 cas contre 241 pour les FARDC. Nombreuses de ces violations ont r sult des assauts, incursions et braquages dans des villages et lors des affrontements ou accrochages intercommunautaires impliquant les groupes arm s. Les Territoires de Shabunda et Walungu ont t les plus touch s par ces violations avec respectivement 420 et 273 cas.


Latest News
Hashtags:   

Congo

 | 

Rapport

 | 

mensuel

 | 

monitoring

 | 

protection

 | 

Maniema

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources