Saturday 4 July 2020
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 1 month ago

World: L impact disproportionné de la Covid-19 sur les minorités raciales et ethniques doit être traité d urgence - Michelle Bachelet

Countries: Bangladesh, Brazil, France, Pakistan, United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland, United States of America, World Source: UN News Service Les disparit s croissantes dans la mani re dont la Covid-19 affecte les communaut s, et l impact disproportionn majeur qu il a sur les minorit s raciales et ethniques, y compris les personnes d origine africaine, ont r v l des in galit s alarmantes au sein de nos soci t s, a d clar mardi la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l homme, Michelle Bachelet. Les donn es nous indiquent que la Covid-19 a eu un impact d vastateur sur les personnes d origine africaine, ainsi que sur les minorit s ethniques dans certains pays, dont le Br sil, la France, le Royaume-Uni et les E tats-Unis , a d clar Michelle Bachelet. Dans de nombreux autres endroits, nous nous attendons ce que des tendances similaires se produisent, mais nous ne pouvons pas en tre s rs tant donn que les donn es par race et ethnicit ne sont tout simplement pas collect es ou rapport es , a-t-elle ajout . Dans l E tat br silien de Sao Paulo, les personnes de couleur ont 62 % plus de risques de mourir de la maladie de la Covid-19 que les personnes blanches. En France, dans le d partement de la Seine Saint-Denis, o vivent de nombreuses minorit s, une surmortalit plus lev e a galement t signal e. Aux E tats-Unis, le taux de mortalit par la Covid-19 chez les Afro-Am ricains serait plus de deux fois sup rieur celui des autres groupes raciaux. De m me, les donn es gouvernementales pour l Angleterre et le Pays de Galles montrent un taux de mortalit pour les Noirs, les Pakistanais et les Bangladais qui est presque le double de celui des Blancs, m me si l on tient compte de la classe sociale et de certains facteurs de sant . L impact pouvantable de la Covid-19 sur les minorit s raciales et ethniques est tr s discut , mais ce qui est moins clair, c est l ampleur des mesures prises pour y rem dier , a d clar Mme Bachelet. Des mesures urgentes doivent tre prises par les E tats, comme la priorit donn e la surveillance et au d pistage de la sant , l am lioration de l acc s aux soins de sant et la fourniture d informations cibl es pour ces communaut s . Ces disparit s r sultent probablement de multiples facteurs li s la marginalisation, la discrimination et l acc s la sant , bien que davantage d informations soient n cessaires pour bien comprendre la situation et y rem dier. L in galit conomique, le surpeuplement des logements, les risques environnementaux, la disponibilit limit e des soins de sant et les pr jug s dans la prestation des soins peuvent tous jouer un r le. Les personnes issues de minorit s raciales et ethniques sont galement plus nombreuses dans certains emplois risque, notamment dans les secteurs des transports, de la sant et du nettoyage. Les E tats doivent non seulement se concentrer sur l impact actuel de ces disparit s sur les groupes et communaut s confront s la discrimination raciale, mais aussi sur leurs causes profondes , a d clar Mme Bachelet. In galit s trop longtemps ignor es Ce virus met en vidence des in galit s end miques qui ont t trop longtemps ignor es. Aux E tats-Unis, les manifestations d clench es par l assassinat de George Floyd mettent en vidence non seulement la violence polici re contre les personnes de couleur, mais aussi les in galit s en mati re de sant , d ducation, d emploi et la discrimination raciale end mique , a d clar Michelle Bachelet. Ces probl mes se refl tent plus ou moins dans de nombreux autres pays, o les personnes d origine africaine et d autres minorit s raciales sont soumises des formes de discrimination bien ancr es , a-t-elle ajout . C est une trag die qu il ait fallu la Covid-19 pour exposer ce qui aurait d tre vident - que l in galit d acc s aux soins de sant , les logements surpeupl s et la discrimination omnipr sente rendent nos soci t s moins stables, moins s res et moins prosp res . Selon Mme Bachelet, pour aller de l avant, les gouvernements doivent agir de toute urgence pour donner la priorit la collecte de donn es d sagr g es. Une tude r cente du Lancet sur les documents et les rapports de surveillance nationaux sur la Covid-19 a r v l que seuls 7 % d entre eux contenaient des donn es ventil es par ethnicit . La collecte, la ventilation et l analyse des donn es par ethnicit ou race, ainsi que par sexe, sont essentielles pour identifier et traiter les in galit s et la discrimination structurelle qui contribuent aux mauvais r sultats de sant , y compris pour la Covid-19 , a not Michelle Bachelet. Une consultation s rieuse et soutenue avec les minorit s ethniques et raciales sur les moyens de faire avancer la r ponse la Covid-19 est galement d une importance capitale , a-t-elle d clar . La lutte contre cette pand mie ne peut tre gagn e si les gouvernements refusent de reconna tre les in galit s flagrantes que le virus met en vidence , a d clar la Haut-Commissaire. En fin de compte, les efforts d ploy s pour s attaquer la Covid-19 et pour entamer le processus de r tablissement ne seront couronn s de succ s que si les droits de chacun la vie et la sant sont prot g s, sans discrimination . La D cennie internationale des personnes d ascendance africaine (2015-2024) offre galement un cadre important et une occasion de s attaquer aux injustices historiques qui ont ind niablement contribu aux disparit s raciales actuelles , a d clar Bachelet, qui est galement la coordinatrice de la D cennie internationale pour les Nations Unies.


Latest News
Hashtags:   

World

 | 

impact

 | 

disproportionné

 | 

Covid

 | 

minorités

 | 

raciales

 | 

ethniques

 | 

traité

 | 

urgence

 | 

Michelle

 | 

Bachelet

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources