Wednesday 14 April 2021
Home      All news      Contact us      RSS     
reliefweb - 1 month ago

La Première Dame du Niger Dr Lalla Malika Issoufou s exprime sur l impact de la COVID-19 sur les femmes

Country: Niger Source: World Health Organization En Afrique, les femmes se tiennent en premi re ligne dans la crise de la COVID-19, en tant que personnels de sant , dans leurs communaut s ou dans leurs foyers. Dr Lalla Malika Issoufou, Premi re dame du Niger et pr sidente de la Fondation Tattali Iyali, revient sur l impact de la crise sanitaire sur les femmes, ainsi que les solutions pour y rem dier. Quel est l impact de la pand mie de COVID-19 sur la sant et le bien- tre des femmes au Niger ? Il me semble d abord indiqu de rappeler que la pand mie de la COVID-19 a un impact socio- conomique tr s fort sur l ensemble de la communaut . Cet impact se caract rise par la baisse des recettes fiscales de l E tat, doubl e d un d ficit budg taire, mais aussi par la d gradation des services sociaux de base offerts aux populations, la mont e du ch mage et de la pauvret . Qui dit pauvret , dit aussi vuln rabilit s et in galit s au sein de la soci t . Malheureusement, les femmes en payent le plus lourd tribut. La pauvret est une question essentielle car, au Niger, elle est la fois rurale et f minine. Il apparait aussi qu un tr s grand nombre de femmes vit d emplois pr caires ou simplement sont la charge de leurs poux. Or, les couvre-feux, le confinement et la fermeture des fronti res ont entrain l interruption des activit s g n ratrices de revenus, ce qui s est traduit par une vuln rabilit conomique imm diate et dramatique des femmes. Cette pand mie a r duit le niveau de vie des m nages. Ce qui r sulte sur la r duction des revenus des femmes et des opportunit s qui leur sont offertes pour garantir leur bien- tre et celui de leur famille. Car le bien- tre de la femme est intimement li celui de la famille. C est dire que la pand mie de la COVID-19 a des effets n gatifs sur le genre et l autonomisation de la femme. Sur le plan sanitaire, les femmes sont plus expos es la pand mie de COVID-19 en tant que personnel de sant , travailleuses sociales et surtout en tant que m res de famille qui s occupent des personnes malades et vuln rables au sein de la famille. L impact a aussi t psychologique avec des pr jug s qui se sont r pandus au tout d but de la pand mie. Cela a significativement r duit la fr quentation des services de sant , notamment par les femmes, par peur des infections. L acc s aux services de sant est primordial tout comme l acc s l ducation pour les filles. Les confinements ont aussi eu pour cons quence l augmentation des violences domestiques et conjugales l endroit des femmes et des enfants au sein des m nages. Par ailleurs, bien avant la COVID-19, nous faisions face des d fis importants pour inscrire les filles et les maintenir le plus longtemps possible l cole. Ce sont autant de d fis que la Fondation Tattali Iyali prend en charge aux c t s des services de l E tat pour pr server la sant , le bien- tre et la s curit des femmes et des filles. Comment avez-vous tent d att nuer l impact de la crise sur les femmes ? Quels projets ont t mis en place ? Comment ces mesures ont-elles fait une diff rence ? Quels ont t les r sultats ? Les premi res actions de la Fondation Tattali Iyali pour att nuer l impact de la COVID-19 sur les femmes s inscrivent dans le cadre de la pr vention de cette pand mie travers la r alisation et la diffusion de spots publicitaires sur les mesures barri res la t l vision nationale, en collaboration avec l OMS. Ces messages ont t adress s aux femmes vivant dans les zones urbaines et rurales pendant plusieurs mois. La Fondation Tattali Iyali a galement distribu des kits de lavage de mains, des masques et des vivres aux femmes les plus vuln rables dont les activit s g n ratrices de revenus ont t interrompues par la pand mie. Aussi, la Fondation a fourni des machines coudre pour la relance des activit s g n ratrices de revenus en vue de l autonomisation conomique des femmes. Enfin, la Fondation Tattali Iyali, avec l appui financier du PNUD, a initi et mis en uvre le Programme d appui la r ponse nationale pour contenir l impact du nouveau coronavirus (COVID-19) en R publique du Niger (PARNI) dont l objectif global est de participer lutte contre la d gradation de l environnement et contre les effets de la COVID-19, en concourant atteindre l ODD 15 (la vie terrestre) par des plantations lin aires et la pr servation de la biodiversit , ainsi que la cr ation d emplois. Ces mesures prises par la Fondation Tattali Iyali font une diff rence dans la mesure o elles permettent de faire le lien entre la r silience et le d veloppement, car elles ne se limitent pas la gestion des urgences. Quelles le ons ont t tir es et quelles mesures suppl mentaires peuvent tre prises pour am liorer la sant et le bien- tre des femmes au Niger ? Les actions de communication ont t tr s efficaces pour la pr vention de la pand mie de COVID-19 et constituent l arme la plus efficace pour y mettre fin. Ces actions doivent tre poursuivies et renforc es pour am liorer la sant et le bien- tre des femmes et des autres membres de la famille. Les appuis la relance des activit s g n ratrices des femmes ont permis de renforcer la r silience des femmes, mais aussi et surtout de leur assurer une certaine autonomie financi re et sociale. Il est donc n cessaire de poursuivre cette action et de cibler davantage de b n ficiaires. Pour de plus amples informations ou pour demander des interviews, veuillez contacter : Kadijah Diallo
Charg e de communication
Email: dialloka@who.int Collins Boakye-Agyemang
Communications and marketing officer
Tel: + 242 06 520 65 65 (WhatsApp)
Email: boakyeagyemangc@who.int


Latest News
Hashtags:   

Première

 | 

Niger

 | 

Lalla

 | 

Malika

 | 

Issoufou

 | 

exprime

 | 

impact

 | 

COVID

 | 

femmes

 | 

Sources